contact : exaheva[at]hotmail.com

30.11.07

Le coin des gribouillis #2




J'ai pu faire quelques observations sur l'étrange phénomène des gribouillages. En effet, ces grubouillages grandissent encore et encore, exponentiellement. Et de manière totalement irreversible et aléatoire. Ils sont comme des parasites: Ils remplissent tout petit espace blanc présent sur une feuille. Ils se dissimulent dans les marges, entre les notes, derrière les polycopiés. Parfois ils se développent plus que d'autre, et sont de tailles différentes.
Autre chose de notable, ils poussent souvent des cris... On peut même dire qu'ils communiquent. Entre eux? Ou peut-être essayent-ils de nous faire passer un message? Je ne sais pas.
Difficile de les comprendrent la plus part du temps. Ils ont des "mots" récurrent tel que "omg", "arf!", "wtf", "Rah!" ou des rires tel que "Mouahahaha...".

Ces créatures se découvrent à moi petit à petit...

Et je sens que je ne suis pas encore au bout de mes surprises...







3 commentaires:

Blasu Binger a dit…

Haha excellent !

Je devine le cours d'Etienne Steiner au Gymnase Auguste Piccard, entrain d'étudier la Birmanie mon petit eXaninounet...
Drôôôôle ça alors !

Melina a dit…

"Non!!! Pas une feuille quadrillée!!" T_T

Plus sérieusement (je refais ma prof), prends des feuilles blanches dans tes affaires de cours. Si tu aimes le côté "quadrillage" pour un effet de style, tu peux toujours le rajouter après sous toshop. Par contre il arrive parfois qu'en gribouillant on fasse des petits chefs-d'oeuvre... alors c'est plus joli sur une feuille neutre.

PS : Moi aussi j'avais Steiner en histoire & géo quand j'étais à A.Piccard...

Anonyme a dit…

Mmmmhh (<- marque une fausse réflexion et une certaine anticipation de blague complètement naze -_-)
...ça serait presque à se demander qui du "gribouillage" ou du créateur est réellement le monstre héhé^^'!
Mais... en tout cas à voir c'est un monstre assez productif et bien doué ;)

bisous, N.