contact : exaheva[at]hotmail.com

24.8.07

Passage à vide.

Je ne sais pas quoi mettre comme texte ici, ça fait dix minutes que je tue à trouver un truc interressant.
Marre.






Y'a des fois où tout ce que je fais est de la merde.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Ton message me touche.
On passe tous par ces moments. Et je dirais que ce n'est pas forcément plus mal.
Parfois on se surprend à douter, à chanceler sans avoir bu, à rejeter invariablement tout ce que l'on peut faire. Parfois plus rien n'a de valeur, pas même et surtout pas soi-même. Plus rien n'a d'importance, et le monde s'en fout; il peut fonctionner sans vous. Le monde vous écrase; il y en aura d'autres après vous.
Les choses sont comme ça, parfois.
Le tout c'est d'arriver à s'en sortir. Ne surtout pas tomber dans cette sorte de folie passagère qui nous intime de détruire tout ce qui faisait notre petite vie (y compris les dessins, pour toi), car un coup de tête est impulsif, et non raisonnable; les regrets viennent presque toujours y faire suite.
Il faut chercher et trouver les bonnes personnes, celles qui savent écouter, à qui l'on peut faire confiance, celles qui sauront nous aider...
C'est parfois dur d'accepter un peu d'aide, même de la part de gens qui nous sont chers, dur de se confier sur des choses personnelles... C'est parfois plus facile de se mentir.
Mais c'est dur de croire, parfois... Et dans ces moments-là, les gens qui croient pour nous, qui croient en nous sont plus précieux que tout. Même si l'on est alors plus que l'ombre de ce que l'on n'est, ils sont là pour nous rappeler qui on est, pour nous dire qu'ils tiennent à nous, qu'ils sont là. Et ça pour moi, c'est ce que j'appelle l'amitié. La vraie.

Tant qu'il y aura des gens qui croiront en toi et qui seront là pour toi (ce qui est le cas!), tu ne tomberas pas, ils l'empêcheront, je t'assure.
Courage.

bisou.

//-CamerA & ObsessioN-\\